Déconstruire la Fabrique de la Haine

article Rachel Khan

🎯 Comment mettre une cible dans le dos d’une personne, d’une entreprise ou d’un pays : guide rapide, en vue des révisions du grand O, à l’attention de ceux qui ont pris l’option «fabrique de la Haine» à #SciencesPoParis

1️⃣ Inventez un récit absurde à son sujet.
2️⃣ Lancez-vous dans l’humiliation sur les réseaux.
3️⃣ Disqualifiez-la sans scrupule en utilisant des mots chocs comme « génocide », « Israël », « apartheid », « colonie », « sioniste » « raciste » « la police tue ».
4️⃣ Étiquetez-la comme étant d’extrême droite ou traître, en utilisant des critères totalement farfelus comme la couleur de ses chaussettes, son signe astrologique ou sa préférence pour le beurre de cacahuète crunchy. À défaut, prenez sa couleur de peau ou sa religion au regard de ses idées.
5️⃣ Réduisez-le à un personnage en carton, une imposture.
6️⃣ Recrutez des amis pas très futés pour relayer votre supercherie. Ils seront ravis de se sentir importants, ayant enfin une ambition dans leur vie, celle de devenir commissaire politique.(Attention cette option très prisée n’apparaît pas dans parcours sup !)
7️⃣ Limitez ses prises de parole, en la décrivant comme un personnage infréquentable et clivant. Le mot « clivant » est important. Elle qui se voulait lien et pont réparateur, vous la ferez frontière et tranchée.
8️⃣ Ayez un slogan clair et surtout facile à retenir, du style « from the river to the sea »
9️⃣ N’hésitez pas à insulter sur les réseaux sociaux, « ordures » « vermines » ont fait leurs preuves au cours du XXème siècle.
Conclusion : En suivant ces étapes, même si vous avez grandi en pensant que les licornes existent et que les extraterrestres contrôlent le marché du sucre, vous pouvez vous faire vibrer en vivant la vie d’un Thomas Sankara, d’un Robespierre ou d’une Rosa Parks qui s’opposent aux régimes affreux dans lequel vous êtes. Peut-être aurez-vous la possibilité d’inciter les autres à faire de même, même si cela implique de terroriser certaines vies. Mais, devenir leader du jour au lendemain oblige à quelques concessions.

À Voir sur X

Mon dernier Ouvrage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *